• Novembre 2012

    Le point culture de la trentaine

     

     

    Salut, les gens.

    Aujourd'hui, j'ai décidé de faire comme Sasma. Chaque mois, ce sera un petit magazine (je dis bien ; petit) qui contiendra :

    1/ Un griffonnage de moi

    2/ Un petit dossier sur les types de tenues portées à l'époque, une par mois

    3/ Une petite citation

     

    1/ Le griffonnage

     

     

     

    2/ Les tenues d'époque

    Le Moyen-Age

     

    Les hommes

    Noblesse

    Ils avaient en général des vêtements en matière plutôt chère et précieuse, comme de la soie. Les teintures étaient presque aussi chères que la matière dans laquelle était fait le vêtement ; les couleurs principales étaient le bleu et le rouge. Ils portaient des tuniques courtes, des manteaux larges et des chapeaux. Tout était long et traînait par terre. Parfois, les chaussures, toujours en tissu, pouvait mesurer deux fois la pointure de celui qui la portait !

    Le Clergé

    Les Moines mettaient une robe en laine marron et une ceinture en un cordon. Ils portaient la tonsure, et parfois un capuchon, ou un manteau à capuche, et cet uniforme ne changera pas avant longtemps 

     

     

     

    Le Tiers-Etat

    Ils portaient une chemise et un caleçon de toile, qui devient collant vers le XII° siècle. Ils portent une tunique courte en printemps, et une deuxième tunique en laine en automne et en hiver. Ils se font leurs sabots de bois eux-mêmes.

     

     

     

     

     

    Les femmes

    Noblesse

    Elles portaient des hennins de dingue ! Elles portaient les cheveux attachés en arrière. Elles avaient une blouse large et un autre vêtement en plus, un vêtement aux manches larges. Le tout est appelé le bliaut, et est fait dans les mêmes matières que ceux des hommes (soie, etc). La jupe était très longue et la taille, très serrée.


     

     

    Le Clergé

    Bon, si vous connaissez l'uniforme des nonnes aujourd'hui, alors vous connaissez celui de toutes les époques.

     

    Le Tiers-Etat

    C'est pas très précis... Disons que c'étaient des robes de laine rapiécées avec un petit bonnet de temps en temps et des sabots de bois.

     

     

    3/ La citation

     

    « La meilleure application du nombre infini est le nombre de variations que prend la bêtise humaine. »

     

     

     Sasma: j'ai copié des images sur Paint, les ai coupées là ou je voulais, et impossiible de les mettre sur Eklablog. T'aurais pas une idée?

    Donc, sur ce premier magazine du mois de novembre, je vous laisse, et surtout lâchez vos commentaires !

    @+ !

    La Mandarine qui dort sur son clavier


  • Commentaires

    3
    Dimanche 18 Novembre 2012 à 09:25

    Tiens,mon père va devenir célèbre ... :P

    2
    Dimanche 18 Novembre 2012 à 02:09

    Très bonne la citation. Elle pourra m'être utile.

    1
    Samedi 3 Novembre 2012 à 16:04

    J'ai deleté les commentaires et...si tu veux l'auteur de la citation,c'est mon père :P Pour les images,je te conseille de les enregistrer sur ton ordi puis de les mettre parce que avec certaines applications comme paint ça ne marche pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :